Les difficultés familiales rencontrées par un KimboCare enthousiaste

29 juillet 2020EntrepreneurshipKimboCare Content Team
2020-07-29T11:22:00.000Z2020-07-29T11:22:00.000ZUn couple marié de jeunes africains en bonne santé

C'est aujourd'hui mon anniversaire de mariage, et je suis l'homme le plus heureux du monde en tant qu'entrepreneur à impact social.

En tant qu'entrepreneur à impact social, ma mission est de créer un impact social tangible et durable dans les communautés qui ont le plus besoin de changement. Au fil des ans, j'ai travaillé avec de nombreuses startups. Plus récemment, j'ai lancé KimboCare, où nous permettons aux personnes physiques ou morales de financer l'accès à des soins de qualité pour les populations financièrement défavorisées. C'est une expérience très enrichissante, surtout parce que je peux la partager avec mes proches, notamment ma femme.

Lorsque j'ai annoncé à ma femme que je me lançais dans l'aventure de l'entrepreneuriat et que je lui ai fait part de mon ambition de construire quelque chose de révolutionnaire, elle m'a encouragé, mais elle était un peu sceptique. Elle a évoqué des couples dont nous connaissons tous l'histoire : ils nous avaient émerveillés par leur capacité à transformer la vie des autres, mais n'avaient pas réussi à empêcher leur propre mariage de se terminer par un divorce : Jeff Bezos, Michael Jordan, Elon Musk, et la liste est longue.

L'expert en mariage Larry Bilotta suggère que les entrepreneurs épousent généralement des personnes plus prudentes et peu à l'aise avec le risque. Les opposés s'attirent peut-être, mais cette dynamique peut constituer la base même du divorce. Les entrepreneurs qui prennent des risques ont souvent du mal à comprendre les différences émotionnelles qui existent entre eux et leur conjoint, et le conjoint prudent subit généralement toute une série de changements perturbateurs, y compris une pression supplémentaire sur les moments intimes et les activités sociales.

Un cœur en conflit

Je fais partie de ces gens qui sont instoppables lorsque j'ai décidé de faire quelque chose, mais cette conversation avec ma femme m'a permis de faire une introspection salutaire. J'étais sacrément convaincu que nous avions un problème qui méritait qu'on s'y attarde : trop de gens dans le monde n'ont pas accès aux soins de santé de base, et beaucoup d'autres sont prêts à faire des contributions financières pour permettre cet accès. Je me sentais poussé à créer une solution qui relierait ces deux groupes avec des niveaux de transparence sans précédent, grâce à tant de nouvelles technologies (par exemple, blockchain, IoT, IA) qui perturbent le monde d'aujourd'hui.

Pourtant, je devais admettre que je me débattais avec la peur. Je craignais que réussir cette mission ne signifie perdre ma connexion avec les personnes que j'aime le plus, et peut-être même les blesser. Cela valait-il la peine de se lancer malgré ce risque ? Que valait le succès si je ne pouvais pas en profiter avec ma chère épouse et mes enfants ?

Combler le fossé

À ce moment-là, j'ai compris que je devais trouver des moyens d'impliquer ma famille sans leur imposer KimboCare. J'ai commencé à partager ma vision et ma passion, tant les grandes victoires potentielles que les défis probables, avec ma femme. Je l'ai invitée à se joindre à moi lors d'événements où je parlais de KimboCare et lui demandais son avis sur la façon dont nous nous engagions avec nos clients. Je voulais qu'elle comprenne l'importance de cette initiative pour moi, mais aussi qu'elle développe son propre lien intrinsèque.

J'étais vraiment fier d'elle lorsque, quelques semaines plus tard, elle a décidé d'inscrire KimboCare au concours suisse du "Prix de la Diaspora". Elle s'est présentée au nom de KimboCare et a sensibilisé les autres participants et le grand public au pouvoir de la technologie pour démocratiser l'accès à des soins de santé de qualité en Afrique et ailleurs, ainsi qu'au rôle central des femmes dans le développement de communautés plus saines.

Si ma vie d'entrepreneur m'a appris une chose, c'est de ne jamais rien prendre pour acquis. Qu'il s'agisse de faire décoller vos activités, de valider votre modèle commercial, d'acquérir vos premiers clients ou de trouver vos premiers investisseurs, vous devez travailler dur et de manière constante. J'applique le même genre de discipline pour maintenir l'engagement de ma femme à mesure que KimboCare se développe et se généralise.

Je crois sincèrement que cette aventure nous donne le privilège d'avoir un impact sur la vie de nombreuses personnes, et nous donne également l'occasion de grandir en tant que personnes et en tant que couple. C'est pourquoi je m'efforce de trouver chaque jour de nouveaux moyens de la faire participer et de rester à l'écoute de ses pensées et de ses sentiments à ce sujet.

Entrepreneurs, qu'en pensez-vous ? Quelle a été votre expérience et quelles tactiques avez-vous utilisées pour maintenir le lien entre votre conjoint et votre famille et votre startup ?

Sincèrement,

Un enthousiaste de KimboCare

Par Franck TIAMBO, Co-fondateur de KimboCare

Articles associés
Le vieux secret africain dans la lutte contre la pandémie de Covid-19Le vieux secret africain dans la lutte contre la pandémie de Covid-19
Dans la tête d'un KimboCare enthousiasteDans la tête d'un KimboCare enthousiaste
Créer votre compte maintenant
S'inscrire
Besoin de plus d'informations